En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques anonymes de visites, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux.

Célébrons les 150 ans de la "Green Series"

08 novembre 2017

Il y a 150 ans la maison d’édition C.F. Peters publiait le premier numéro de la « série verte » aux couvertures qui allaient rapidement devenir célèbres. Cette série, dont le nom officiel est « Edition Peters », est vite devenue l’emblème et le synonyme de la maison d’édition. A l'occasion de ce jubilé nous aimerions vous donner un bref aperçu de l’histoire de cette série.

 

CRÉATION DE LA MAISON D’ÉDITION

En 1800 le Bureau de Musique est fondé à Leipzig. L’histoire de l’un des éditeurs de musique les plus anciens au monde commence. Leipzig, la ville qui héberge l’Orchestre du Gewandhaus et où ont résidé et œuvré Bach, Mendelssohn, Schumann et Wagner, est une ville qui joue un rôle majeur dans l’histoire de la musique classique occidentale. Elle fut le centre de l’édition et de l’imprimerie en Allemagne au 19e siècle, à la pointe notamment des développements technologiques, ce qui fut crucial pour l’histoire de Peters. Le Bureau de Musique, qui a compté entre autres Goethe et Beethoven parmi ses clients, est rebaptisé en 1814 en C.F. Peters.

LANCEMENT DE LA SÉRIE VERTE

Le 9 novembre 1867 Max Abraham, propriétaire de C. F. Peters de l’époque, a officiellement ouvert la série « Edition Peters » avec ses couvertures au liseré vert tilleul et l’a placée sur le marché international. Au départ la série se composait exclusivement de partitions pour piano. « Le clavier bien tempéré » de J. S. Bach fut le EP 1.

TECHNIQUE D’IMPRESSION RAPIDE

Grâce au développement à Leipzig d’une technique innovante d’impression rapide, basée sur l’utilisation de la presse rotative, les partitions de la série verte ont pu être produites pour un cinquième des prix en vigueur à l’époque et la production augmentée de 800%.

Les partitions de musique sont ainsi devenues accessibles à un marché de masse et international. Le développement de la série a été extrêmement rapide. Les clients ont été convaincus par la qualité d'impression élevée, la praticité des partitions ainsi que, bien sûr, l’excellent rapport qualité-prix.

Peters a été le tout premier éditeur de musique à introduire cette technique d'impression rapide, qui a eu un impact sur le marché mondial de la partition. Pour la première fois, une grande partie de la classe moyenne pouvait se permettre d'acheter des partitions plutôt que de les emprunter ou les louer.

Lu 142 fois

Journal de la librairie

Partitions d'Aldebert pour piano
Partitions d'Aldebert pour piano Les partitions piano d'Aldebert, un répertoire qui met d'accord toute la…
Ecrit le 12 août 2018
"Ta marinière" de Hoshi (Partition piano)
"Ta marinière" de Hoshi (Partition piano) Disponible en Partition A la Demande dès maintenant.
Ecrit le 06 août 2018
Mamma Mia c'est reparti !
Mamma Mia c'est reparti ! Les chansons du nouveau film Mamma Mia! sont disponibles en…
Ecrit le 23 juillet 2018